Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Les Daltons  Nom  Carole, Mélisa, Jessy, Fabien
 Age  25  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an
 Date de départ  05/10/2005   Note: 3,7/5 - 13 vote(s).
 Description : Faites que vos rêves dévorent votre vie avant que votre vie ne dévore vos rêves.

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Les Daltons ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 22/01/2006
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 Cramera ou ne cramera pas?

22 janv. 06



Cramera ou ne cramera pas ?



La vie est faite d’inattendus, de rebondissements. La vie est tout sauf un long fleuve tranquille. Nous étions paisiblement installé dans notre camping vers Moe, plus exactement dans une minuscule bourgade Rawson (en d’autres termes, un coin paumé). Cela faisait 14 jours que nous travaillions à la ferme (Moondarra Blueberries farm), employés à ramasser des myrtilles.

Petite précision : ce ne sont pas les myrtilles sauvages de chez nous ou les myrtilles que l’on ramasse au peigne vers Saint-Agrève. Ce sont des myrtilles si grosses qu’on les croirait transgéniques ! Et bien non tout est bio. Incroyable mais vrai !

Notre seule occupation donc : les myrtilles, notre seule préoccupation : le temps et surtout la flotte. Ennemie des ramasseurs et des campeurs que nous sommes, la pluie ne nous a pas épargné cette semaine. Résultats : 3,5 jours de boulot mais 7 nuits de camping à payer. On ne va pas aller bien loin à ce rythme là ! (on a quand même travaillé 5 jours la semaine d’avant – dans cette ferme on ne travaille pas le week-end) Bon, peu importe, nous pensions nous rattraper la semaine prochaine. C’était sans compter sur les aléas de la vie …





Etions nous prêts à imaginer le feu, un incendie ravageur ? Jamais de la vie !

Et pourtant, nous avons pris ce matin la poudre d’escampette. La région brûle maintenant depuis 3 jours entiers. Les conditions météorologiques ne sont pas du tout favorables : vent fort et changeant, température étouffante (43 degrés attendus aujourd’hui) et des éclairs de chaleur la nuit. Tout est sec.

La ferme où nous travaillons, jusqu’à présent épargnée, est menacée. Inquiétude totale !

La majeure partie des routes est fermée à la circulation. Du coup, nous avons plié les affaires de camping et de retour chez Pam et Jeremy, les boss de Silvan Estate Raspberries. Nous attendons la suite. Quelle suite ? Nul ne sait pour le moment… Tout dépendra de ce feu, de ce qu’il voudra épargner ou non. Sur la route, une véritable vision d’apocalypse, tout est enfumé, c’est hallucinant !

On croise fortement les doigts pour Mal et Joël, les propriétaires de la ferme aux myrtilles. Nous risquons seulement de perdre un boulot saisonnier (on finira par croire que le boulot ne veut pas de nous !!!) mais eux, ils risquent de tout perdre, leurs fruits, leurs terres, le travail de plusieurs générations… Tout cela à cause de l’inconscience des gens. Le feu viendrait (une hypothèse pour l’instant) de l’insouciance de personnes pratiquant du camping sauvage. Plus de 4000 hectares ont déjà brûlé, combien encore avant que les hommes ne parviennent à maîtriser cet incendie ?

David contre Goliath à échelle humaine.





Ce message semble alarmant. Pour autant, ne vous inquiétez pas, nous sommes en sécurité. Nous sommes partis à temps. Nous n’avons pas pris de risque inutile face à une situation incertaine, face à un feu difficile à maîtriser.

Il n’y a pas eu de précipitation, les gens (gardes forestiers, propriétaires du camping et les informations) ont tout simplement conseillé et non ordonné aux campeurs de quitter les lieux, les locaux se barricadant chez eux pour le moment.

Le plus désoeuvrant dans tout ça, c’est notre impossibilité à aider, à agir, juste à fuir…

Croisons les doigts.



Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Par hélène

le 23/01/2006 à 11:29:24

on croise les doigts pour vous et pour tous ces gens qui risquent de voir leurs vies et leurs souvenirs partir en fumée .
Bisous a tous

Répondre à ce commentaire

Par tof et sa troupe

le 23/01/2006 à 18:06:19

en regardant les info à midi avec ma moitie, on pensait fort à vous et on s'inquitait un peu, mais je suis content d'avoir de vos nouvelles, et continuez à etre prudent, et bonne chance pour la suite, vous finirez bien par ratraper le boulot qui vous fuit
gros smack baveux

Répondre à ce commentaire

Par Devine

le 24/01/2006 à 12:27:15

Haha,c'est nawak ce que vous dites !! M'est avis que ça serait plutôt à cause d'une baraque à frites cet inferno,stou.

Répondre à ce commentaire

Par Celle qui a les yeux qui crient Braguette....

le 27/01/2006 à 11:16:29

Ha ha avec un tel indice (Baraque a frites) comment pouvais je ne pas te demasquer?
Une Tasse de C--- tres cher Julio?

Répondre à ce commentaire

Par chris et seb

le 28/01/2006 à 00:28:06

Nous pensons fort a vous, ici en Argentine, il fait une chaleur de fous aussi mais pas de feu pour l instant, ouf...
Bonne continuation et a tres vite pour de nouvelles aventures!On vous embrasse tres fort
Christelle et sebastien

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire