Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Les Daltons  Nom  Carole, Mélisa, Jessy, Fabien
 Age  25  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an
 Date de départ  05/10/2005   Note: 3,7/5 - 13 vote(s).
 Description : Faites que vos rêves dévorent votre vie avant que votre vie ne dévore vos rêves.

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Les Daltons ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 24/11/2005
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 L'Australien sous toutes ses coutures

Bon, depuis 1 mois et demi maintenant, on vous parle sans cesse de la beauté, de la diversité de la faune et flore australienne. Mais l’Australie, ce n’est pas que ça, ce n’est pas simplement d’immenses étendues de terre, du bleu plein l’océan.

L’Australie, c’est aussi des australiens et des australiennes ! Et oui, nous avons des yeux pour les observer et un regard parfois critique à leur égard - pourquoi le nier ?-

Certes, il ne faut pas généraliser, croire que si on a rencontré un ou deux australiens, on les connaît tous de fonds en combles. Loin de nous cette idée ! Il n’empêche que nous trouvions ça marrant de vous décrire les australiens comme on le fait avec les paysages. Voyager en Australie même si vous restez de l’autre côté de la planète, savoir comment est un australien (sa manière de parler, de s’habiller… bref grosso modo de fonctionner) même si vous n’en rencontrerez peut être jamais !

Alors on se lance dans la description.





Enfant, l’australien se distingue par son uniforme d’écolier. Et oui, lorsqu’on fréquente une école privée, on doit porter un uniforme reprenant les couleurs de son école. Il s’agit d’une robe ou d’une jupe /chemise pour les filles et d’un blazer. Ne pas oublier non plus les chaussettes. Il faut qu’elle montent jusqu’aux mollets ! Pour les garçons, c’est un short ou pantalon avec la veste assortie. Le nœud de cravate est de rigueur. Le tout accompagné d’un chapeau pour les garçons comme pour les filles. Ils possèdent aussi une tenue spécifique pour le sport. A l’école, aucune distinction d’ordre social n’est donc apparemment visible. Les écoles privées ne sont pas mixtes.

La première fois que l’on croise un groupe de filles ou de garçons, tous en uniformes, c’est assez étrange. On se croirait à une autre époque. Le plus populaire et le plus studieux des étudiants reçoit le grade très honorable de préfet. Les écoles publiques, moins cotées, autorise la mixité et n’exige pas le port de l’uniforme.





Ado, l’australien doit toujours porter l’uniforme (obligation requise durant tout le secondaire). Mais il parvient à se distinguer des autres par ses accessoires : bandeau dans les cheveux, chaussures délassées ou munies de lacets de différentes couleurs, maquillage… Il est vrai qu’en France la même chose se produit mais ici c’est d’autant plus flagrant qu’ils se doivent de porter une tenue stricte.

Les filles remontent leur jupe ou robe au possible (« petites coquines » diraient les mecs), les garçons jouent avec leur nœud….. euh non le nœud de leur cravate ou ils se la nouent (la cravate bien évidemment !) autour de la tête à la sortie des cours! Les jours où ils n’ont pas école, les jeunes garçons sont fréquemment vêtus d’un bermuda très long et d’un polo type Lacoste bien ouvert. La touche finale est constituée d’une casquette trop grande surplombant une masse de cheveux mi-longs et emmêlés. Il s’agit là du premier look surfeur.





Entre 18 et 25 ans, une fois l’uniforme rangé au placard, l’australien est très porté sur la mode. Le terme « fashion victime » prend alors toute son importance. En ce moment (on ne sais quelle sera la mode de demain, de la prochaine saison), c’est le retour des années 8O avec les couleurs fluorescentes, les tendances Véronique et Davina. Il faut ajouter les grosses lunettes façon « Chips » qui cachent la moitié du visage.

La tenue par excellence est : une mini jupe, un haut flashy moulant et en guise de chaussures, les moon boots alors qu’il fait 27 °C.

Petite précision nécessaire, bien que nous connaissons le pantalon taille basse en France, nous sommes tous d’accord pour adjuger que la française a tout à apprendre de l’australienne dans l’art d’exhiber ses fesses !! En effet, en référence au grand nombre de fessiers (restons soft) observé, malgré nous, depuis notre arrivée nous leur décernons, lorsqu’il est présent, le « String d’or » ! Pour tous les curieux, nous essaierons de joindre quelques photos ultérieurement.

L’australienne n’est donc pas complexée, et ne se refuse pas à la mode sous prétexte qu’elle ne fait pas le sacro saint 90/60/90. D’ailleurs contrairement aux idées reçues, elle n’est que très rarement longiligne et arbore assez fréquemment un somptueux « Muffin Top » qui se prononce ici « meuffine taupe ». Expression typiquement australienne qui désigne nos célèbres poignées d’amour. Pour mieux comprendre cette expression voir la photo ci-jointe d’un Muffin.

Cet état d’esprit s’explique peut être par le fait que la publicité australienne ne mise pas tout sur la nana blonde stéréotypée. Bon ok, les médias ne créent pas le complexe mais ils l’encouragent parfois…

L’australien porte le traditionnel jean ou alors le caleçon de bain long qui descend jusqu’au genou et qui fait office de bermuda. Autre détail : ils marchent pieds nus, non seulement au bord de la plage mais aussi dans les rues du centre ville, pour rentrer dans les magasins…Il tiens très souvent une bière à la main qu’il conserve à température dans une petite housse isotherme spécialement conçu à cet effet. L’australien branché doit avoir les cheveux longs et souvent décolorés.





Les méfaits de la bière se font sentir plus tard lorsque les ventres se tendent et les poignées d’amour naissent. L’australien s’apparente alors à un vieux cow-boy muni de son chapeau, de son break ou pick-up pour monture. Avec un accent prononcé, il devient difficile à comprendre.



Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Par Ann

le 27/11/2005 à 19:49:50

Quel plaisir de lire ce commentaire : beaucoup d'humour, de sincèrité, Bravo, Continuez à nous enchanter.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire