Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  
 Prénom  Les Daltons  Nom  Carole, Mélisa, Jessy, Fabien
 Age  25  Minimessages  Envoyer un message
 But du voyage  WH Visa  Durée du séjour  1 an
 Date de départ  05/10/2005   Note: 3,7/5 - 13 vote(s).
 Description : Faites que vos rêves dévorent votre vie avant que votre vie ne dévore vos rêves.

[ Diaporama ]

[ Diaporama Flash ]

[ Vidéos ]

[ Suivre ce carnet ]

[ Derniers commentaires ]

[ Le trajet de Les Daltons ]

[ Mes liens favoris ]

 Localisation : Australie
 Date du message : 24/04/2006
 Diaporama des photos de ce message
Page précédente Page suivante Retour liste messages Imprimer
 La boucle est bouclee (Jack et Avrel)

Quittant Uluru et ses terres rouges, nous descendons sur Port Augusta, rappelez-vous le carrefour routier juste avant la traversee de la Nullarbor. Des heures de route nous attendent avant d'apercevoir ames qui vivent.

Un court arret a Coober Pedy nous permet de decouvrir le monde brillant des opales. Si cette pierre precieuse est connue pour ses reflets, sa luminosite, ses couleurs vives et attractives, ces adjectifs ne peuvent en aucun cas definir la ville. En effet, Coober Pedy est une ville souterraine, limite fantome. Pour se proteger des temperatures extremes en ete, la plupart des habitants vivent sous terre. Le lieu est entouree de monticules de sable blanc/rose, vestiges des recherches d'opales. Pour vous donner une idee, c'est ici que les films « Madmax » ou « Priscilla, folle du desert » ont ete tournes pour partie.

Comme dans les films de western, ici, personne ne parle franchement, les gens murmurent. Le fait de decouvrir un filon d'opales reste un secret bien garde. Aucun signe de richesse exterieur n'est visible. Et pourtant, il suffit de rentrer dans une des nombreuses boutiques pour decouvrir des pierres de toute beaute, de tout prix. La couleur et la forme de la pierre determinent sa valeur.

Toute personne peut gratter a main nue le sol dans l'espoir de trouver un tresor. Il est aussi possible de louer une parcelle de terre, une sorte de  concession pour entreprendre cette fois ci des gros travaux et avoir recours a des outils. Cette atmosphere fait penser a la fievre jaune. Secretement, tout le monde espere trouver son filon d'opales comme ce garcon de 14 ans au debut du 20eme siecle. Le lieu est devenu celebre des cet instant!

 

Arriver a Port Augusta, c'est finir notre trip dans le grand western australien. Un sentiment d'accomplissement nous envahi. Ca y'est la boucle est bouclee :  2 mois et demi de voyage, d'aventures, de surprises et presque 18000 kilometres effectues...Pas mal en si peu de temps!

 

 Juste avant de rentrer au 'bercail', chez tatie Jane bien evidemment, nous nous accordons un detour par le parc national des Flinders Ranges, au nord d'Adelaide. Nous decouvrons un paysage vallonne, des montagnes, des pins. On croirait un automne en Ardeche. C'est etrange de revoir des paysages qui nous paraissent familiers. Il ne manque plus que les chataigniers! Au fil des kilometres, les temperatures baissent aussi et nous supportons dorenavant les duvets et les chaussettes la nuit. Finies les chaleurs du nord, c'est le froid et la pluie qui se profilent dans le sud! L'automne est bien la, les feuilles jaunes et oranges tombent peu a peu des arbres. Vite, retrouvons la cheminee de Beaumaris!

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Syndication :

Précédent - Suivant - Retour à la liste des messages

Laisser un commentaire